什麼是法式說唱?Fauve法國饒舌團體

2022/06/24閱讀時間約 17 分鐘
Fauve 是 2010 年成立的團體,來自巴黎,歌曲的風格雖然是饒舌,但他們已經發展自己的風格,與其說是饒舌,更像是唸一首詩。
‘給佐伊的信’ 這首歌看似情書,但更像兩人相處的回憶錄,文字上很跳躍、時空轉換的感覺,比如“我回到八歲”,隱喻天真無邪的愛,文字重複性高,有點孩子氣。
佐伊
佐伊,今日我回到八歲
所學詞彙都已消失
我寫出的句子是如此笨拙
即使我是百般不願
我另一半的心彷彿遺留在妳那裡
火車窗外的風景一幕幕地閃過
再次帶我們到新的一章,我說
美麗的草原
美好的六月
昨日的美,今日早晨依舊,
我幾乎忘記了那沒有暴力跟怨恨的甜蜜時光,
這樣的女孩是如此美
在妳身邊的夜晚,妳如牛奶般絲滑
像棉花纏繞在我身上的每一處
挑撥離間的話我不會相信。
我不停地看電影
昨夜的圖像交疊
像海浪一樣湧上在我眼前
我看到你迷失在人群中
和所有醉酒的人跳舞
我試圖避開那些做出大而荒謬的手勢,
狂歡呼喊的人當中接近妳,
你在混亂中等待,
害怕顯現在妳的臉龐、肌膚
我無計可使,
我想放棄,但妳不願如此
我迷失了,喝了一杯
我使出卑鄙手段讓護士向我投懷送抱
這不是我應有的樣子
我想放棄這一切,但你不想如此
我要你向我發誓這一切都已成為過去
我們劃清界限,然後又重新征服彼此
佐伊
佐伊,今日我又回八歲
我希望能持續久一點
我絕對不聽別人告訴我的話
我假裝坐在我的座位上
聽著他們跟我說話
我們中間隔著玻璃門
我看著火車窗外的風景
又帶我們到新的一章
我對自己說
田野很美
六月是美好的月份
昨天很美,今天早晨依舊
沒有恐懼,沒有厭惡,沒有蔑視的女孩是美麗的
當看清楚事實
在妳身邊的夜晚就像深淵裡的一盞燈
我終於覺得自己恢復心情
假使有人告訴我什麼,我不會相信。
我不停地看電影
昨日圖像交疊
在物質世界中起舞
我又在河邊的草地上遇見妳
雲的形狀,收費站,道路,村莊歷歷在目
剛剛我在炎熱夜晚再次見到我們
橙黃色的路燈下,妳的頭髮隨風飄蕩
在馬路中間,道歉的人是妳
然後妳落下眼淚,伸出雙手擁抱
而我相信這不是我應有的樣子
我想放棄,妳卻不想
我迷失,喝了一杯
我使出卑鄙手段讓護士向我投懷送抱
我不該如此
我想放棄,妳卻不願意
妳向我發誓,那一切都已成為過去
我們劃清界限,然後又重新征服彼此
佐伊
佐伊,今日我八歲,希望妳也是
我想妳慢慢從這短暫的夜晚中走出來
妳的雙腳輕踩在混凝土上
我祝妳好運
短暫處於這狀態
妳夢幻般地看著遠處的鐵軌
希望看到再次乘載我們的火車,妳對自己說
夏日很美
六月是一個美好的月份
昨天很美,今天早晨依舊
當他們善良又耿直,就是好男孩
即使有點笨拙
在她身邊的這夜晚是特別而新穎
我以為我認識妳,但我錯了
假如有人告訴我什麼,我不會相信的。
佐伊,我希望妳繼續重看這部電影
昨日圖像交錯著
讓它們漂浮在妳未整理的床上
當我們在炎熱的天氣中穿梭在小鎮裡
當時的污穢和醜陋似乎都可以忍受
佐伊,我怕像妳一樣受苦
我已經習慣如此
我不知道這會帶我們去哪裡
但我認為我們必須給自己解決問題的方法
我們需要再見面
而我相信這不是我應有的樣子
我想放棄,妳卻不想
我迷路,我喝了一杯
我使出卑鄙手段讓護士向我投懷送抱
這不是我應有的樣子
我想放棄,妳卻不想
那妳向我發誓,一切都已成為過去
我們劃清界限,然後又重新征服彼此
Zoé
Zoé, aujourd'hui j'ai huit ans
Les mots qu'on m'avait appris ont disparus
J'ai du mal à faire des phrases construites comme il faut
Mais pour une fois j'en ai pas envie
C'est comme si mon esprit était à moitié éteint
Qu'une partie était restée avec toi là-bas
Le paysage défile par la fenêtre du train
Qui nous emmène à nouveau et j'me dis
C'est beau les plaines
C'est beau le mois de juin
C'était beau hier, c'était beau ce matin
C'est beau les filles quand les choses sont douces
Sans violence ni dépit, j'avais failli oublier depuis le temps
Cette nuit à côté de toi, c'était comme du lait
Comme du coton qui m'a enveloppé de nulle part
Si on me l'avait dit j'y aurais pas cru
Alors j'me repasse le film en continu
Les images de la veille se superposent au détail du wagon
Elles flottent devant mes yeux comme sur la houle
J'te revois perdue dans la foule
Avec tous ces mongoles bourrés qui dansent n'importe comment
Et j'me revois moi essayant de t'atteindre en évitant les gens qui hurlent
Et font des grands gestes absurdes
Et toi qui attend, terrorisée, au milieu du chaos
Et puis tes joues et puis ta peau
Et moi qui croyait que j'étais pas comme il fallait
Qu'il fallait que j'tire une croix, qu'tu voulais plus, qu'tu voulais pas
J'me suis perdu, j'ai bu la tasse
Pour les bras d'une infirmière, j'me suis conduis comme une crasse
Et moi qui croyait que j'étais pas comme il fallait
Qu'il fallait que j'tire une croix, qu'tu voulais plus, qu'tu voulais pas
Mais si tu m'jures, que tout ça c'est du passé
Alors d'accord on tire un trait, on recommence à s'apprivoiser
Zoé
Zoé, aujourd'hui j'ai huit ans
Et j'voudrais qu'ça dure un peu
J'écoute absolument pas ce qu'on me dit
J'fais semblant d'être assis à mon siège
Les gars m'parlent
Mais c'est comme si on était de part et d'autre d'une porte vitrée
Je regarde le paysage défiler par la fenêtre du train
Qui nous emmène à nouveau
Et j'me dis
C'est beau les champs
C'est beau le mois de juin
C'était beau hier, c'était beau ce matin
C'est beau les filles quand y a pas de peur, pas de dégoût, pas de mépris
Quand les choses sont limpides
Cette nuit à côté de toi c'était comme une lueur dans les profondeurs
J'me suis enfin senti reprendre des couleurs
Si on me l'avait dit j'y aurais pas cru
Alors j'me repasse le film en continu
Les images de la dernière fois se superposent au détail du wagon
Elles dansent par dessus le monde matériel
J'te revois sur l'herbe au bord du fleuve
J'revois la forme des nuages, les péages, les routes, les villages
Et j'nous revois dans le nuit chaude tout à l'heure
Le vent dans tes cheveux les lampadaires qui défilent en orange
Et toi qui t'excuses en pleine rue
Et puis tes larmes et puis tes bras
Et moi qui croyait que j'étais pas comme il fallait
Qu'il fallait que j'tire une croix, qu'tu voulais plus, qu'tu voulais pas
J'me suis perdu, j'ai bu la tasse
Pour les bras d'une infirmière, j'me suis conduis comme une crasse
Et moi qui croyait que j'étais pas comme il fallait
Qu'il fallait que j'tire une croix, qu'tu voulais plus, qu'tu voulais pas
Mais si tu m'jures, que tout ça c'est du passé
Alors d'accord on tire un trait, on recommence à s'apprivoiser
Zoé
Zoé, aujourd'hui j'ai huit ans et j'espère que toi aussi
J't'imagine en train d'émerger doucement de cette nuit un peu courte
Ton pas léger sur le béton nu
J'croise deux doigts pour que tu sois comme moi
Dans un état un peu second
Et qu'tu regardes, rêveuse, les rails au loin
En espérant voir passer le train qui nous emmène à nouveau et qu'tu t'dis
C'est beau l'été
C'est beau le mois de juin
C'était beau hier, c'était beau ce matin
C'est beau les garçons quand ils sont gentils et droits
Qui sont vertueux même s'ils sont un peu maladroits
Cette nuit à ses côtés, c'était spécial et nouveau
Moi qui pensait t'connaître j'me suis trompée
Si on me l'avait dit j'y aurais pas cru
Zoé j'espère que tu t'repasses le film en continu
Que les images se superposent aux détails de ta chambre
Qu'elles flottent au dessus de ton lit défait
Quand on a traversé la ville dans la chaleur naissante
Et qu'sur le coup la crasse et la laideur ont parus presque supportables
Zoé j'ai peur de souffrir comme toi
J'suis plus habitué à ça
Je sais pas où ça va nous mener
Mais j'crois qu'il faut qu'on s'donne les moyens d'être fixés
Faut qu'on se revoit
Et moi qui croyait que j'étais pas comme il fallait
Qu'il fallait que j'tire une croix, qu'tu voulais plus, qu'tu voulais pas
J'me suis perdu, j'ai bu la tasse
Pour les bras d'une infirmière, j'me suis conduis comme une crasse
Et moi qui croyait que j'étais pas comme il fallait
Qu'il fallait que j'tire une croix, qu'tu voulais plus, qu'tu voulais pas
Mais si tu m'jure, que tout ça c'est du passé
Alors d'accord on tire un trait, on recommence à s'apprivoiser
References
* ‘Prendre des couleurs"
贊助支持創作者,成為他繼續創作的動力吧!
喜歡音樂、電影,帶著一個分享的心情寫下文章。
我喜歡聽歌,常常停留在歌詞的意境裡,我把它們翻成中文當作一朵朵玫瑰🌹送讀者,讓餘香延續…
留言10
查看全部
如果要發表留言,請先登入註冊會員
享受沈浸的閱讀體驗
徜徉在不受干擾的簡約介面,瀏覽數百萬篇原創內容。
領取見面禮
只要設定追蹤作者,即可享有 48小時
Premium 閱讀權限